Portrait

 
 

Tous les portraits

 

Les Armentiérois

Éliane Dheygere,

25 ans de passion


Directrice emblématique du Vivat depuis 1994, Éliane Dheygere prend sa retraite au mois d'avril.

La danse contemporaine ? Tout comme Obélix et la potion magique, Éliane Dheygere est tombée dedans toute petite ! D'abord des années de pratique suivies d’un diplôme d’enseignement, puis la création d’une association lilloise de danse, des milliers de spectacles vus et, surtout, 25 années en tant que Directrice du Vivat d’Armentières. « Je suis arrivée en janvier 1994. Je devais y développer et y défendre un projet autour de la danse qui, à l’époque, n’était pas diffusée comme aujourd’hui », raconte-t-elle. Deux ans plus tard, elle prend la tête de la Scène conventionnée : « mon rôle est d’animer le projet artistique de la structure et l’équipe », ajoute-t-elle. Elle y mènera aussi de nombreux projets comme l'installation de la Maison des artistes, qui accueillera près de 600 artistes en résidence, la création du Festival Vivat la Danse et fera découvrir au public des jeunes talents prometteurs, pas seulement dans le monde de la danse d'ailleurs : « nous avons reçu Eric et Ramzy à leurs débuts. Regardez aujourd’hui ce qu’ils sont devenus ! J’ai toujours ressenti le besoin de soutenir et d’aider des artistes en devenir ». C’est le cas également avec Antoine Defoort, découvert à Lille par la Directrice, hébergé en résidence pendant 3 ans au Vivat : « son spectacle ‘Germinal’ créé ici-même est aujourd’hui joué dans le monde », se réjouit-elle.

Au fil des années, la Directrice a étoffé son équipe avec pas moins de 12 collaborateurs et la création d’un pôle « relations avec le public » : « on y porte la bonne parole auprès des associations, des partenaires du territoire, des établissements scolaires... C’est une ouverture du Vivat aux autres. Depuis sa mise en place, nous avons signé 150 conventions de partenariat ». Au sein de la structure, Éliane y a même vu naître des histoires d’amour, au sein de son équipe et des compagnies accueillies : « ça va être très dur de quitter l’équipe », consent-elle. Après une carrière « passionnante mais parfois fatigante », Éliane Dheygere prendra officiellement sa retraite le 1er avril prochain. Mais, il n’est pas question de repos... Elle quittera le Nord pour se consacrer à un nouveau projet écologique en famille, en Charente-Maritime. Bon vent à elle !




Tous les portraits

< < < < >
MENU
PORTAILS
RESEAUX
Vivre Armentières Tourisme Médiathèque Espace Famille Archives municipales Centenaire 14-18 Fête des Nieulles
Facebook Youtube Twitter Google plus Flickr