Article

 
 

Tous les articles

 

Développement économique




La Ville booste les chances de réussite de nouveaux commerçants

Publié le 16 avril, 2021
Et si ouvrir un magasin se faisait en douceur ? C’est le principe de la Boutique à l’Essai, dispositif dont s’est saisie la Municipalité afin de conforter l’offre commerçante en centre-ville...

Face au développement du e-commerce et à l’implantation systématique de centres commerciaux tentaculaires à leur périphérie, les villes comme la nôtre, partout en France, voient leur commerce de proximité fragilisé. Afin de consolider la dynamique commerciale armentiéroise, les élus explorent différentes pistes originales. Première flèche décochée en 2021, le lancement ce vendredi 16 avril d’une Boutique à l’Essai. « Investir constitue toujours un pari, une prise de risques pour les petits entrepreneurs », explique le Maire, Bernard Haesebroeck. « Avec la Boutique à l’Essai, nous cherchons à réduire ce risque au minimum. » Le dispositif permet en effet à un candidat de tester son idée de commerce dans un local vacant pendant une période de 6 mois, renouvelable 1 fois, à des conditions avantageuses (un loyer en dessous du marché, notamment). Le porteur de projet jouit également d’un appui technique de structures spécialisées dans la création d'entreprise, d'une aide financière (prêt à taux zéro), d'une assurance et d'un service bancaire préférentiel... Et bien sûr, de la possibilité de s'installer définitivement sur place !

Des domaines ciblés

Pour la première Boutique à l’Essai armentiéroise, la Municipalité a choisi l’ancien local de l’Office de tourisme, rue de Lille, dont la façade a été habillée aux couleurs du dispositif en attendant de trouver preneur. Ce qui ne devrait pas tarder au regard des qualités intrinsèques du lieu : un emplacement idéal, des installations entretenues et des volumes adaptés. La Mairie a lancé l’appel à projet le 16 avril, dans l’objectif d’une ouverture à la rentrée prochaine. Entre temps, les investisseurs auront à se manifester et, si leur dossier est pré-sélectionné, à présenter ensuite leur candidature devant un jury d’experts. Mais pour y prétendre, il convient de respecter certaines conditions. L’investissement ne doit pas excéder 15.000 €, et le magasin devra impérativement vendre dans l’un des domaines suivants : chausseur, prêt-à-porter homme, primeur ou chocolatier-pâtissier. « C’est l’autre intérêt de la Boutique à l’Essai : nous pouvons cibler les types de commerces absents ou insuffisamment présents sur la commune afin de compléter son offre », souligne Bernard Haesebroeck.

82 % de commerces pérennisés

La Fédération des Boutiques à l’Essai compte aujourd’hui une centaine de collectivités adhérentes, mais le concept attire de plus en plus et la preuve de son efficacité n’est plus à faire : 82% des commerçants ont transformé l’essai en pérennisant leur affaire ! Si l’opération est un succès, la Municipalité compte bien ouvrir d’autres Boutiques à l’Essai...

> Intéressé pour ouvrir votre commerce à Armentières via la Boutique à l'essai ?
Contactez le Service Développement économique et emploi au 03 61 76 20 47.

Photo : Le Maire, Bernard Haesebroeck, et Maxime Bréart, Coordinateur national de la Fédération des Boutiques à l’Essai, lors de l'inauguration, vendredi 16 avril 2021 devant le local retenu (33 rue de Lille).

>> à venir : notre sujet vidéo sur l'inauguration de la première Boutique à l'Essai d'Armentières sur la chaîne Youtube Armentières TV

Tous les articles

< < < < >
MENU
PORTAILS
RESEAUX
Vivre Armentières Tourisme Médiathèque Espace Famille Archives municipales Centenaire 14-18 Fête des Nieulles
Facebook Youtube Twitter Google plus Flickr