Article

 
 

Tous les articles

 

Alcool, dépôts sauvages...




Plus de fermeté face aux incivilités

Publié le 16 juin, 2020
Bernard Haesebroeck a pris un arrêté pour empêcher la l'alcoolisme sur la voie publique, et le conseil municipal a délibéré pour sanctionner plus durement les dépôts sauvages.

Lassé comme l'immense majorité des Armentiérois de la persistance des incivilités, Bernard Haesebroeck a signé un arrêté interdisant la consommation d'alcool sur la voie plublique et fait voter au conseil municipal une délibération rendant plus sévère l'amende pour dépôt sauvage. "Nous en avons plus que marre de ces personnes qui ne respectent pas notre vivre ensemble", déclare-t-il.

Dans les deux cas, le Maire et la majorité municipale changent de braquet après des années durant lesquelles la sensibilisation fut privilégiée. "Nos tentatives par le dialogue et la pédagogie, nos actions de prévention et de médiation se sont malheureusement révélées insuffisantes", déplore Bernard Haesebroeck.

Après la prévention, la sanction

De quoi parle-t-on exactement ? D'un côté, d'individus ivres et bruyants perturbant la tranquillité des riverains jusque tard dans la nuit ; de l'autre, de la multiplication des dépôts sauvages sur la voie publique, dont l'ampleur se mesure en tonnes chaque mois.

Désormais, il en coûtera 232 € par m3 aux fauteurs, contre 96 € jusqu'alors. Sans oublier l'amende forfaitare de 68 €. Quant à l'arrêté municipal contre l'alcoolisme sur la voie publique, il prévoit une contravention de 38 €. Il est en vigueur jusqu'au 30 septembre et inclut, en plus de la consommation de boissons alcoolisées, l'interdiction des barbecues et autres dispositifs de cuissons notamment.

Tous les articles

< < < < >
MENU
PORTAILS
RESEAUX
Vivre Armentières Tourisme Médiathèque Espace Famille Archives municipales Centenaire 14-18 Fête des Nieulles
Facebook Youtube Twitter Google plus Flickr