Article

 
 

Tous les articles

 

Développement économique




À l'unisson pour le commerce

Publié le 29 mars, 2019
La Ville et ses partenaires s'engagent pour un nouveau FISAC. Explications.

C'est signé ! La Ville a réuni ses partenaires que sont la Chambre de commerce, la Chambre des métiers et l'union commerciale Armentières Shopping pour lancer, 4 ans après le premier, un nouveau FISAC, acronyme de « Fonds d’Intervention pour la Sauvegarde de l’Artisanat et du Commerce ».

207 000 € en trois ans
207.000 € seront consacrés au soutien de notre commerce de proximité selon trois orientations fortes : des actions de communication, des animations et de l'aide à l'investissement pour les commerçants (mise en accessibilité, rénovation, implantation d'une terrasse...). « Nous continuons tout en l'amplifiant notre mobilisation du premier FISAC, qui a montré son efficacité, explique Hugues Queste, adjoint au Maire en charge du développement économique et commercial. Des restaurants de qualité comme le Fil Rouge ou Nature, mais aussi des franchisés comme Midas ou O'Tacos se sont récemment installé à Armentières, c'est le signe que notre zone de chalandise est attractive ».

« Une victoire »
Un état des lieux que partage Salvatore Deiana, vice-président de la CCI Grand Lille (au premier plan sur notre photo) : « Je salue l'engagement et l'énergie déployés par les élus armentiérois pour favoriser l'activité commerciale dans la ville. (...) Réussir à maintenir son commerce de proximité est une victoire dans le contexte actuel de désertification des centres-villes. La CCI, par sa capacité à produire des diagnostics et des conseils, est à vos côtés ainsi qu'aux côtés des commerçants. »

Le rôle clé du manageur de centre-ville
Le FISAC englobe également la pérennisation du poste de manageur de centre-ville, assumé par l'agent municipal, Marie Madacsi. En contact direct avec les commerçants, elle impulse la dynamique événementielle, tout au long de l'année. Pour Rémy Bureau, vice-président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat Hauts de France (à droite sur notre photo), « ce rôle de manageur de centre-ville est très intéressant car il est aussi un vrai relais entre la ville, les commerces et les chambres des métiers et de commerce. »

Le FISAC II, pour lequel la Mairie a obtenu une subvention de l'État de 45.000 €, se déploiera entre 2019 et 2021.

 

L'exemple Lanteri Collection

Rue de Lille, le chausseur Lanteri collection vient tout juste de fêter ses trois ans d'activité. Spécialisé dans les marques italiennes de qualité, le couple gérant avait choisi de quitter Lille pour Armentières. « Ici les espaces de vente sont grands et les loyers sont plus abordables. Et il y a du potentiel », souligne Armelle Lanteri. Après des débuts logiquement timides, le commerce a trouvé son rythme. « Nous vendons des marques que les gens ne connaissent pas forcément, il fallait le temps de prouver la crédibilité de nos produits que nous allons chercher à Milan. Grâce au bouche à oreille, nous avons de plus en plus de clients, qui viennent de Fleurbaix, Bois-Grenier, La Chapelle, Villeneuve d'Ascq... Les gens reprennent l'habitude de venir à Armentières. »

 

Tous les articles

< < < < >
MENU
PORTAILS
RESEAUX
Vivre Armentières Tourisme Médiathèque Espace Famille Archives municipales Centenaire 14-18 Fête des Nieulles
Facebook Youtube Twitter Google plus Flickr